Qui sommes-nous ?

Conn[ɛ]ction Köln e.V. a été fondée en 2014 à l’initiative d’étudiants de la Technische Hochschule Köln et de l’Universite de Cologne. Reconnue en 2017 Association d’utilité publique, elle regroupe aujourd’hui 50 traducteurs volontaires et une équipe organisatrice de 10 bénévoles.
Nous sommes une association politiquement indépendante et non-religieuse basée sur le bénévolat.

Nous considérons le travail bénévole avec les personnes réfugiées comme grande ressource de notre société pour soutenir l’intégration, et comme signe fort de refus d’une politique populiste de droite.

Le travail bénévole ne peut toutefois fonctionner qu’en tant que complément des structures étatiques et professionnelles et ne peut en aucun cas les renplacer structurellement. C’est pourquoi nous nous associons à des activité politiques ayant pour but de faire reconnaître les frontières du travail bénévole et appelant l’État et les communes à reconnaître ses responsabilités.

Points fondateurs de notre travail

  • Nous nous opposons au sexisme, au racisme, à la catégorisation par classes et á toute autre forme de discrimination et d’oppression
  • notre offre se veut accessible á tous.
  • La possibilité de chacun de se définir et de participer au travail commun est pour nous très importante.
  • Nous prenons à cœur le respect, la tolérance et la reconnaissance dans les rapports entre les différents acteurs au sein de nos activités
  • Nous agissons de l’intérieur comme de l’extérieur de manière coopérative et transparente
  • nous reconnaissons et usons le potentiel d’une société pleine de diversité

Comment notre association s’est-elle fondée ?

L’association Conn[ɛ]ction e.V. a été fondée en 2014 á l’initiative d’étudiants de Cologne (TH Köln et Université de Cologne). Notre but premier était celui d’améliorer la vie des réfugiés à Cologne. Nous avons commencé par prendre contact avec les travailleurs sociaux des accueils pour réfugiés pour pouvoir établir quels étaient les besoins les plus urgents dans le cadre du travail avec les réfugiés. Le manque de traducteurs nous est alors apparu comme le plus récurrent, au dire des personnes avec lesquelles nous nous sommes entretenus. C’est pourquoi nous nous sommes donné pour but d’organiser une structure d’accompagnement linguistique / traduction pour personnes réfugiées.

Pourquoi sommes-nous lá?

L’accompagnement linguistique est un besoin récurrent à tous les endroits où la barrière linguistique empêche les personnes concernées de faire valoir leurs intérêts ; que ce soit dans le cadre d’échange avec des assistants sociaux, chez le médecin, chez l’avocat, lors de formations, lors d’activités de loisirs…
La ville de Cologne ne dispose toutefois pas de ressources humaines suffisantes en matière d’interprêtes et traducteurs professionnels.
Le projet « Sprach- und Kulturmittler » (Médiateurs linguistiques et culturels) de la ville de Cologne se construit peu à peu depuis 2016, mais ne se charge malheureusement que de « situations complexe et (culturellement) particulièrement sensibles » ( Wozlaw 2016// http://www.stadt-koeln.de/politik-und-verwaltung/presse/projekt-sprachmittlerpool-fuer-die-stadt-koeln-startet) et n’est disponible que pour des demandes de la municipalité. En réalité, cela signifie que la majorité des cas de demande d’aide à la traduction ne peuvent pas être prises en charge par cette structure.
C’est pourquoi Connection s’engage à organiser un accompagnement linguistique pour tous les cas ou une barrière linguistique pose problème.

Exceptions (voir conditions générales)

  • procédures judiciaires
  • psychothérapie
  • traductions écrites complexes
  • dans le cas où une tradution professionnelle est nécéssaire
  • lorsque des intermédiaires de traduction ou interprêtes appartenant au Sprachpool de la ville de Cologne peuvent être mis à disposition

Ce que nous faisons

Conn[ɛ]ction e.V. fait l’intermédiaire entre des personnes qui souhaitent s’engager comme traducteurs/trices et ceux qui cherchent quelqu’un pour les accompagner. C’est dans ce but que nous avons créé cette association qui regroupe des traducteurs/trices bénévoles auxquels il est possible de faire appel lorsqu’un accompagnement linguistique est nécéssaire. Nous nous efforcons continuellement d’élargir notre réseau de traducteurs/trices volontaires et de partenaires. Il est également important que des personnes réfugiées elles-même vivant en Allemagne depuis un certain temps puissent s’engager à leur tour comme traducteurs/trices.

Il est très important à nos yeux que les traducteurs/trices bénévoles se sentent bien dans leur rôle. C’est pourquoi nous leurs offrons la possibilité d’un accompagnement auquel chacun d’entre eux peut faire appel en cas de besoin et en fonction de leurs intérêts. Cela leur offre en cas de doutes ou de questionnements en rapport avec certaines thématiques difficiles la possibilité de prendre conseil, de prendre du recul et d’échanger leurs expérience entre eux.

Les thèmes suivants sont de première importance:

  • Le rôle du traducteur/de la traductrice
  • la situation légale des réfugiés
  • le travail bénévole dans le cadre du travail avec les réfugiés
  • interculturalité et diversité
  • Critical whiteness / sensibilisation au racisme

Pour le développement de ces derniers éléments, nous avons bénéficié d’un fort soutien d’étudiants du travail social (TH Köln) ; ils ont entrepris de développer notre idée au sein de leur séminaire “Flüchtlingsarbeit im Gemeinwesen” (“le travail avec les réfugiés au sein de la communauté”). Aujourd’hui, nous sommes en mesure d’offrir de manière régulière une supervision aux traducteurs/trices. Sous le terme “supervision”, on peut imaginer une sorte de rendez-vous d’échange aucours duquel le/la traducteur/trice pourra parler des choses dont il/elle aura fait l’expérience et des éventuels problèmes qu’il/elle pourra avoir rencontré. Nous essayons alors en présence d’un/e superviseur/euse professionnel de travailler à de nouvelles méthodes d’action. De plus, nous organisons des rencontres aucours desquelles les traducteurs/trices peuvent apprendre à mieux se connaître les uns les autres, à l’occasion de soirées cuisine, barbecues ou cinéma.

Comment nous travaillons

Les personnes souhaitant agir en tant que traducteurs/trices peuvent prendre contact avec nous en utilisant le bouton “Mitmachen!” (“participer!”). Nous organisons alors une première rencontre aucours de laquelle nous ferons connaissance et échangerons des informations, éclaircirons des questions et les doutes et pourrons parler de la suite de notre travail commun.

Si les deux parties sont d’accord, la personne sera acceptée au sein de notre communauté de traducteurs/trices. Lorsqu’une personne réfugiée a besoin d’un accompagnateur linguistique (par exemple pour un rendez-vous médical, une procédure administrative ou une activité de loisir), nos partenaires directs pourront alors directement faire appel à notre contingent de traducteurs/trices.

Chacun peut déposer une demande d’accompagnement linguistique en passant par notre formulaire de demande en ligne (Anfragenformular). Ainsi un accompagnement linguistique peut être organisé facilement et rapidement pour des personnes réfugiées. Conn[ɛ]ction e.V. reste à disposition de chacun pour toute question ou critique.

Il est possible de nous envoyer par écrit un avis sur notre travail en cliquant sur Feedback- und Beschwerdemanagement (“Feedback / plaintes”).

Et après?

Nous cherchons sans arrêt de nouveaux traducteurs/trices et élargissons notre réseau en relation avec d’autres organisations, associations, initiatives et personnes privées (en particulier aussi avec d’autres institutions proposant une offre similaire à la notre).

Nous nous engageons en outre continuellement pour qu’il soit fait appel à des interprêtes et traducteurs/trices professionnels dans le cadre psychothérapeutique. Nous recevons toujours plus souvent des demandes pour des traductions lors de séances de psychothérapie. Nos traducteurs/trices n’étant pas formés professionnellement pour cela, nous ne pouvons pas apporter de réponse adéquate à la demande pourtant toujours plus important dans ce domaine.

L’équipe

Julia Lingott
Julia Lingott
M.Sc. Psychologie, Vorstandsvorsitzende
Theresa Achilles
Theresa Achilles
B.A. Soziale Arbeit
Ergotherapeutin
stellv. Vorstandsvorsitzende
Madleen Stephan
Madleen Stephan
Studium Soziale Arbeit (BA) an der TH Köln
Schatzmeisterin
Marlene Auer
Marlene Auer
B.A. Soziale Arbeit
Ifeyemi Erdmann
Ifeyemi Erdmann
B.A. Soziale Arbeit
Ellen Alshut
Ellen Alshut
Studium Soziale Arbeit (B.A.)
Pamela Aryeh
Pamela Aryeh
B.A. Erziehungswissenschaften und Afrikanistik
Ioannis Theocharis
Ioannis Theocharis
B.A. Medizintechnik
Laura Mancini
Laura Mancini
Studium Soziale Arbeit (B.A.)